A criminal investigation ; from the Wilson centre for photographie (édition bilingue français/anglais)

À propos

Le 14 janvier 1958, le corps défiguré et amputé d'un homme est découvert près du lac Sembako au Japon. Deux enquêteurs de Tokyo viennent prêter main forte à la police locale pour résoudre ce qui semble à première vue une affaire banale. Ce ne sera pas le cas.


Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie


  • Auteur(s)

    Watabe Yukichi

  • Éditeur

    XAVIER BARRAL

  • Distributeur

    INTERFORUM

  • Date de parution

    12/05/2011

  • EAN

    9782915173826

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    100 Pages

  • Longueur

    29.5 cm

  • Largeur

    22 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    848 g

  • Support principal

    Beaux-livres

Infos supplémentaires : Multilingue   Relié  

Watabe Yukichi

Watabe Yukichi (1924-1993) est né à Sakata (préfecture de Yamagata). Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, il se rend à Tokyo en 1941 où il travaille dans une usine au montage de projecteurs Bell 16mm. C'est certainement cette expérience qui le pousse à s'intéresser au cinéma et à la photographie. Deux ans après, il est engagé par Tokyo Koga-sha, un éditeur reconnu pour la grande qualité de ses magazines photo et de ses ouvrages.
C'est là qu'il se forme au métier de photographe. En 1945, il est incorporé dans les forces aériennes pendant deux mois. En 1946, il publie sa première série de photographies, intitulée "Repatriate Train", dans le Sun Photo News, qui remporte un franc succès. La série montre le retour des vétérans de guerre et des réfugiés japonais dans leur ville natale de Sakata. L'année suivante, il travaille comme assistant pour le photographe Tamura Shigeru (1909-1987) et publie ses photographies dans des magazines tels que Fujin Gaho et Sekai Gaho.
En 1950, il s'installe à son compte et vend ses photographies à plusieurs magazines spécialisés, notamment Gendai, Bungei Shunju et Chuo Koron. Les années 1950 constituent le point d'orgue de sa carrière. Comme reporter photographe, il couvre la plupart des grands événements historiques et politiques se déroulant à Tokyo. En 1951, les écrivains Abe Kobo et Shimao Toshio lui demandent de participer à leur magazine Gendai.
En 1958 il se voit accorder l'autorisation exceptionnelle de documenter l'enquête menée par la police municipale de Tokyo relative à "l'affaire du corps coupé". Il publie une sélection d'images dans le numéro de juin 1958 du magazine Nippon, qui sera reprise dans le recueil d'images Tokyo (Asahi Shimbunsha, 1961) réalisé par des membres de la Société des photographes professionnels japonais (Nihon Shashinka Kyokai).
Dans les années 1960, ses travaux en couleur sont marqués par de nombreux voyages en Afrique et en Europe.

empty