Robert Flaherty, une mythologie documentaire ; cinéma et anthropologie (préface de Gilles Mouëllic)

À propos

Depuis la sortie de Nanouk l'Esquimau en 1922, Robert Flaherty est devenu une figure mythologique du documentaire, et ses films jouent le rôle de pierres de touche pour les théoriciens de ce genre de cinéma, modèles pour définir ce que doit être le documentaire - et surtout ce qu'il ne doit pas être. À vrai dire, peu d'oeuvres cinématographiques ont subi autant de polémiques que celle-ci, à laquelle on a reproché, dès les années 1920, sa propension à produire des images plus spectaculaires que véridiques et son ouverture à des discours politiques discutables et dans tous les cas péjoratifs pour les sujets filmés. Le but du présent ouvrage n'est pas de résoudre ces polémiques, ni d'y mettre un terme. Mais il paraît temps de reprendre à nouveaux frais le texte filmique flahertien en profitant de quelques avancées récentes en théorie de la communication et en anthropologie. Il s'agira alors d'étudier le style, documentaire ou non, de Nanouk l'Esquimau, L'Homme d'Aran et Louisiana Story, puis de comparer les données filmiques aux réalités ethnologiques des terrains filmés. On y découvrira une manière singulière de voir, en mesure d'enrichir nos conceptions du documentaire.

Sommaire

Les signes dans les films ;
Théorie glacée ;
Le chant de l'Araner ;
Une fable cajun ;
Perspectives documentaires ;
Les signes de film en film ;
Terrains et dispositifs ;
Énonciateurs, modes, espaces ;

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation

  • Auteur(s)

    Stephane Pichelin

  • Éditeur

    Pu De Rennes

  • Date de parution

    13/08/2020

  • EAN

    9782753578869

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    202 Pages

  • Longueur

    24.7 cm

  • Largeur

    17.3 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    450 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty