Eugène Onéguine

Traduit par JEAN-LOUIS BACKES

À propos

Ce célèbre roman de la littérature russe qui a produit un chef-d'oeuvre de l'opéra, était d'abord un poème, en strophes rimées. L'auteur y a mis sa vie - et sa mort. L'héroïne, Tatiana, tombe amoureuse d'un héros byronien, qui tue en duel le fiancé de la soeur de celle-ci. Les années passent, Onéguine revient, découvre qu'il aime passionnément Tatiana, maintenant mariée ; elle l'aime aussi ; que choisira-t-ellle ? «Et le bonheur était si proche, si possible» chante Pouchkine. Un jeune homme qui s'ennuie, la plus touchante des jeunes filles, un poète de dix-sept ans, un vieux mari, des créatures de rêve. C'est le roman des rencontres manquées, des amours perdues, des remords sanglants. C'est aussi, comme dit Nabokov, «une des oeuvres les plus brillantes jamais composées, un classique international aussi grand que Hamlet, ou Moby Dick». Cette traduction, entièrement nouvelle et remarquable d'aisance, reste fidèle au rythme de l'original, à sa «langue de diamant», à sa miraculeuse limpidité.


Rayons : Littérature > Œuvres classiques
Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Alexandre Pouchkine

  • Traducteur

    JEAN-LOUIS BACKES

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    23/01/1996

  • Collection

    Folio Classique

  • EAN

    9782070388981

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    336 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    167 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty