Les chiens noirs de la prose

À propos

Il est au onzième étage, à l'angle de Columbus Avenue et de la 81e rue.
Dehors, au-dessus des arbres, vent, tourbillons, fragments déchirés de journal en vol. Dedans, les radiateurs de la chambre sont bloqués, brûlants, la télévision est allumée en permanence, et la musique coule, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, dans tous les couloirs de l'hôtel. Pendant ce temps, un corps brûle. Il a lu ces mots dans un livre: " Si quelqu'un pleure pendant la crémation, le corps brûle moins vite.
" Il imagine ce corps en feu dans le vide. Il entend cette musique de fleurs artificielles qu'il confond avec celle des couloirs. Il vit ce ralenti jusqu'à l'écoeurement. Il vomit. Il se répète cette phrase et quelques autres dont il ne comprend pas le sens : " naître encore ", ou bien " je connais cet endroit ", ou bien " j'ai mangé un poisson de source ". Ce qu'il veut, c'est sortir. Descendre, sortir.
Se retrouver dans la rue. Avec les chiens. Etre chien. Apprendre à écrire comme un chien fait son trou. Alors il ouvre son cahier. Il apprend à écrire en prose. Il rédige un manuel de prose. Derrière la porte la musique continue de couler. On dirait qu'elle est dans les murs, ou le plafond, ou le papier du mur. Il écrit contre. Jean-Marie Gleize



Rayons : Fantasy & Science-fiction > Science-fiction

  • EAN

    9782020374057

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    225 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Marie Gleize

Jean-Marie Gleize dirige la revue Nioques, qu'il a créée en 1990. Il a été professeur à l'École normale supérieure-Lettres et Sciences humaines de Lyon, dont il a dirigé le Centre d'études poétiques de 1999 à 2011.
Il a publié, entre autres : Tarnac, un acte préparatoire (Seuil, 2011). Sorties (Questions théoriques, 2009). Film à venir (Seuil, 2007). Néon, (Seuil, 2004). Les Chiens noirs de la prose (Seuil, 1999). Non, (Al Dante, 1999). Le Principe de nudité intégrale, Manifestes (Seuil, 1995). La nudité gagne (Al Dante, 1995). Le Théâtre du poème, vers Anne-Marie Albiach (Belin, 1995). Francis Ponge (Seuil, 1988). Simplification lyrique (Seghers, 1987). Cahier de l'Herne Francis Ponge, 1986. Il a en outre dirigé Toi aussi tu as des armes - Poésie et politique (collectif, La Fabrique, 2012).

empty