• En ouvrant le dossier du complotisme, Zadig a voulu enquêter sur un des maux les plus pernicieux et les plus dangereux de notre époque. Lorsque plus personne ne croit plus personne, lorsque la parole de n'importe qui racontant n'importe quoi se pare des atours de la vérité, c'est notre démocratie et notre lien social qui sont menacés. À travers de nombreux témoignages, reportages, portraits et entretiens, nous sommes allés au plus près de celles et ceux qui véhiculent ces thèses parfois délirantes auxquelles adhèrent des centaines de milliers de Français, à défaut d'accorder leur confiance aux politiques ou aux scientifiques. Si le complotisme fait florès, trouvant dans les réseaux sociaux une caisse de résonance inédite, c'est qu'il répond à un sentiment de colère et d'impuissance d'une partie de la population, comme l'exposent le sociologue Gérald Bronner et l'essayiste Tristan Mendès France. Il est possible aussi, explique l'écrivaine Danièle Sallenave, que les citoyens, se sentant dominés faute de maîtriser la langue, éprouvent une frustration si grande qu'elle alimente cette forme d'obscurantisme fatale à la raison.
    À mesure que s'approche l'élection présidentielle de 2022, nous avons à coeur de cerner ce qui inquiète et même révolte les Français. C'est pourquoi nous avons proposé à Jean de Kervasdoué d'analyser l'état alarmant de notre système de soins. Alors que la pandémie tue et soumet les soignants à terrible épreuve, son diagnostic et ses propositions doivent retenir l'attention : comment accepter ce paradoxe d'avoir en France une des meilleures médecines et une des pires organisations de santé publique ?Enfin, le président de la République Emmanuel Macron a répondu à nos questions et a exposé sa vision de notre pays après la crise des Gilets jaunes et l'« ébranlement » causé par le Covid-19. Dans cet entretien exclusif, le chef de l'État dessine sa géographie intime de la France, de la Picardie aux Pyrénées, en passant par Marseille ou la Seine-Saint-Denis. Il souligne les dangers qu'il y aurait à laisser se poursuivre la désindustrialisation en cours. Et salue la capacité de résistance des Français. Mais jusqu'à quand ?

    Ajouter au panier
    En stock
  • Comment faire lorsque l'on n'est pas scientifique pour répondre à ces questions, et à tant d'autres, qui surgissent dans le débat public et jalonnent notre quotidien ? Notre légitime ignorance est la porte ouverte aux rumeurs, aux fake news, aux théories du complot et autres manipulations des charlatans de la pensée.
    Vulgarisateur hors pair, Raphaël Chevrier nous donne les arguments afin de pser le pour et le contre sur les grands sujets d'aujourd'hui. 5G, modifications génétiques, fin de vie, intelligence artificielle... grâce à son éclairage scientifique, tout devient clair !

  • Qui n'a jamais entendu parler des forces spéciales ? Depuis l'élimination d'Oussama Ben Laden en 2011, leur nom est synonyme d'actions fulgurantes, millimétrées, implacables. Mais parce que la plus grande discrétion est essentielle à leur réussite, les forces spéciales se dissimulent derrière des pseudonymes et fuient toute publicité en opération. On croit savoir ce qu'elles font, on ignore qui elles sont.
    Pour la première fois, des généraux, des commandants de task forces en Afghanistan, en Libye, au Sahel et au Levant, de jeunes officiers et sous-officiers se livrent sur la réalité de leur métier, leurs motivations, leurs joies et leurs peurs. Appartenir à des unités d'élite apporte en effet presque autant de satisfactions que d'épreuves. Les forces spéciales ont remporté bien des succès face aux Taliban, à AQMI et à Daech, mais le coût est élevé en tués et blessés, sur le plan physique comme psychique.
    S'étant fait une spécialité de faire parler ceux qui ont pour obligation de se taire, Jean-Christophe Notin en brosse un portrait loin de l'image du surhomme, et aborde les questions les plus intimes, du rapport à la mort aux conséquences sur la vie privée.

  • Aujourd'hui, le climat social, marqué par l'inquiétude, les violences, le sentiment de perte de liberté, marque tous les Français. Ce court ouvrage interroge : qu'aurait dit Martin Luther King, lui qui a oeuvré, par la non-violence, à conquérir les droits civiques du peuple noir, victime de ségrégation, de violence, de dévalorisation ? On ne sait pas bien sûr, ce qu'il aurait dit, mais son époque résonne par bien des aspects avec ce que nous connaissons aujourd'hui, et ses mots, écrits lors de rencontres, de manifestations, éclairent d'une lumière étonnante et salutaire, les réalités que nous vivons. MLK en appelle à la défense des dignités et des droits, sans concession, mais sans non plus se départir d'une volonté que les peuples restent unis et avancent ensemble. Un petit ouvrage qui touche, impressionne et réchauffe !

  • Ce livre est une enquête sur l'agriculture cellulaire. Le terme relève de la novlangue en ce qu'il annonce comme relevant de l'agriculture la production d'aliments - plus particulièrement des produits animaux - à partir de cellules souches. Viandes, oeufs, laitages, gélatines, cuirs, soie sont (ou seront) fabriqués industriellement sans passer par la ferme. L'enquête s'attache aux start-up de cette nourriture artificielle ; aux financeurs des fondations qu'ils alimentent et aux mouvements que ces fondations soutiennent par ailleurs, notamment les végans ; l'enquête va aussi explorer les liens - discrets mais réels - d'une part avec une agence de la sécurité intérieure américaine, d'autre part avec les transhumanistes.

  • A` un an de la pre´sidentielle, Le´gende s'empare de la figure de Coluche pour questionner, a` travers l'agitateur, notre actualite´, qu'elle soit politique ou sociale.
    Symbole d'un art populaire par excellence, Coluche est peu a` peu passe´ du personnage burlesque et emble´matique (le nez, la salopette) a` un statut d'ico^ne politique, parfois subversive, avec ses 16% d'intention de vote lors de la campagne pre´sidentielle de 1981.
    Mais re´duire Coluche a` son image de trublion serait une erreur. Fondateur des Restos du Coeur qui ont distribue´ plusieurs milliards de repas depuis leur cre´ation, il fut aussi une ico^ne de cine´ma, comme l'atteste son César du meilleur acteur pour le film Ciao Pantin. Un personnage romanesque dont la pre´sence sce´nique, a` l'honneur ici gra^ce a` des photos saisissantes, ne saurait cacher totalement les fe^lures du clown triste, fantasque et bouleversant, que fut Michel Colucci.

  • « J'adore la vision qu'a Jean-Marie de cette époque enchantée qu'il a traversée avec grâce, comme s'il était là par hasard. J'aime la façon qu'il a d'épingler les bonheurs comme des papillons, de chasser les chagrins d'un revers de mot, comme des mouches, pudeur oblige. J'aime plus que tout le regard qu'il porte sur sa famille. Parmi tous les éclats de vie, souvenirs, rencontres, amitiés, amours, parmi Johnny et Sylvie, Jacques Dutronc et Françoise Hardy, Patrick Modiano et Françoise Sagan, et aussi les jeunes Guillaume Gallienne ou Édouard Baer dont il découvrait la fantaisie avant tout le monde, j'aime son album de famille. »

  • Va t'faire vivre : surmonter le 21e siècle avec des potes, des bières et des idées Nouv.

    Dans un monde en perte de repères, faisant face aux inégalités sociales, aux crises migratoires, aux pandémies, à l'effondrement du vivant, trois jeunes adultes, Justine, Mahault et Matthieu, relèvent le défi d'aborder le futur avec un esprit critique acéré et quelques idées à partager avec leurs potes (et leurs parents si ceux-ci acceptent la remise en question).
    En six chapitres #LEMONDE, #TOI, #LESAUTRES, #LÉCOLE, #LETRAVAIL, #LEFUTUR, ils livrent leurs conseils éclairés pour traverser cette drôle d'époque et construire un avenir qui vaut le coup.
    « On pense qu'on a une opportunité de ouf pour réinventer plein de trucs, mais que pour ça il faut qu'on fasse preuve d'enthousiasme, d'optimisme, qu'on tente, qu'on se plante et qu'on recommence encore. Il va falloir qu'on sorte des sentiers battus, qu'on sorte des rails. Il va falloir qu'on ait le courage de vivre dans nos pompes plutôt que dans celles des autres. Il va falloir qu'on ait le culot de vivre fort. C'est cette énergie, cette envie d'oser qu'on a envie de transmettre. »

  • À la croisée de l'essai et des mémoires, Récits de la soif est un témoignage fascinant sur l'alcoolisme, le chemin vers la sobriété et leurs représentations. Prodigieuse érudition et plume acérée dignes d'une Susan Sontag ou d'une Joan Didion sont les ingrédients de cette cure salutaire.
    Quel point commun entre Billie Holiday et Stephen King ? Entre Amy Winehouse, Marguerite Duras et l'auteure de ce livre ? L'art - l'art et l'addiction.
    Après ses Examens d'empathie, Leslie Jamison se penche sur les liens entre écriture et toxicomanie, en commençant par sa propre expérience. De sa première gorgée de champagne au délitement de sa vie de jeune adulte, Leslie Jamison livre un témoignage sincère sur l'emprise de l'alcool et son chemin vers la sobriété. Elle met en regard sa propre trajectoire éthylique avec celles de femmes et d'hommes de lettres tels que Raymond Carver, William Burroughs, Jean Rhys et David Foster Wallace, déboulonnant page à page le mythe de l'ivresse inspirée. Ce choeur de voix dessine les contours d'un récit commun qui en dit autant sur les toxicomanes que sur la société qui, selon la couleur de leur peau, leur origine sociale ou leur genre, réécrit leurs histoires.
    À la croisée de l'enquête socio-littéraire et des mémoires, le nouveau livre de l'héritière de Susan Sontag et de Joan Didion est un témoignage fascinant ainsi qu'une somme d'une prodigieuse érudition sur l'addiction, et, plus encore, une cure collective salutaire.

  • Lorsque Layla Saad a commencé son défi instagram #meandwhitesupremacy, elle ne se doutait pas qu'il connaîtrait un succès aussi fulgurant...
    Layla engageait les détenteur du privilège blanc à se pencher sur leurs pensées ou comportements racistes, qu'ils soient petits ou grands. Le défi a catalysé une prise de conscience mondiale chez les Blancs qui ont commencé à s'approprier ce travail anti-raciste.
    Ce livre pratique en est l'approfondissement : il prend le lecteur par la main en un journal de 28 jours, pour l'amener à comprendre ce qu'est le privilège blanc et par quelle complicité la suprématie blanche se maintient. Ce faisant, l'autrice espère contribuer démanteler un système oppressif pour laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l'avons trouvé.
    A une époque où de plus en plus de gens se demandent comment s'y prendre pour éradiquer la suprématie blanche, par où commencer, Layla Saad répond ceci : « Commencez en vous. Commencez par vous et la suprématie blanche. ».

  • Le 30 décembre 2019, Carlos Ghosn est devenu le fugitif le plus célèbre de la planète, quand le monde entier a découvert, à la une des journaux, que l'ancien patron de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi avait réussi à s'échapper du Japon, où il était en résidence surveillée, après avoir été embastillé 130 jours au centre de détention de Kosuge, à l'issue d'une arrestation surprise le 19 novembre 2018.
    Avec ce livre-événement, l'opinion publique internationale va enfin pouvoir comprendre les tenants et aboutissants de ce drame.
    -Une tragédie personnelle et familiale : le grand patron révéré au Japon pour avoir sauvé Nissan de la faillite en 1999, celui qui a permis à Renault d'obtenir les meilleurs résultats de son histoire, est transformé du jour en lendemain en paria, arraché au monde et à sa famille. Et victime d'une violente campagne de diffamation orchestrée mondialement par le ''Vieux Nissan'' et le bureau du procureur de Tokyo.
    -Une tragédie industrielle : l'Alliance, premier constructeur automobile mondial en volume en 2017 et 2018, est décapitée, plongée dans une crise profonde, les actions des entreprises massacrées en bourse, au moment même où l'industrie automobile mondiale fait face à une révolution technologique sans précédent.
    -Un thriller politico-judiciaire : cette affaire implique au plus haut niveau le pouvoir politique au Japon et en France et décrit un système judiciaire nippon plus proche de celui d'un pays totalitaire que d'une démocratie avancée. L'enjeu est l'avenir d'un ensemble industriel employant plus de 450.000 personnes dans le monde, dans 120 usines.
    Des motifs du coup d'État interne ayant conduit à la chute de Carlos Ghosn à la question de sa rémunération, de ses méthodes de management en passant par sa vision de l'avenir de cette industrie majeure, toutes les questions sont ici abordées. Pour comprendre ce qui s'est déjà passé et peut encore se passer. Le Japon officiel a ouvert la chasse à Carlos Ghosn. Il présente ici sa vérité.

  • L'ubérisation de l'économie est une menace planant non seulement sur les quelques dizaines de milliers de chauffeurs de VTC mais sur la société tout entière, qui craint que demain la protection sociale soit démantelée sous l'effet du numérique. Pourtant, elle n'est pas une fatalité.
    Sans nier le besoin d'autonomie des travailleurs et sans négliger le service offert aux consommateurs, d'autres plateformes sont possibles. S'appuyant sur les nouvelles potentialités du web et soutenues par des initiatives locales, elles se développent à travers le monde, offrant une réelle perspective de changement.
    Ce livre proposera des pistes de réforme pour contrecarrer la logique prédatrice et favoriser des logiques coopératives, afin que le numérique demeure porteur de progrès économique et social.

  • Chacun y va de son avis, de son expertise. Fragilité du débat démocratique. Inquiétude sur la démocratie. Si la contestation va jusqu'à la connaissance scientifique, est-ce qu'il existe encore un espace commun de débat ?

  • Quiconque a lu Joseph Conrad n'a pas manqué d'être frappé par sa vision du monde. L'orphelin d'origine polonaise, devenu marin à l'âge adulte, ne s'est pas contenté de parcourir les océans avant de s'installer en Angleterre et de devenir l'écrivain à succès que nous connaissons, il a su lire les ténèbres de son époque et en faire un tableau aussi cruel qu'actuel.
    Subtil mélange d'histoire, de biographie littéraire et de récit de voyage, cette enquête nous invite à embarquer, avec pour boussole et cartes maritimes les ouvrages mêmes de Joseph Conrad, sur des bâtiments de la marine marchande qui nous conduisent, comme Conrad naguère, aux quatre coins du globe. En retraçant les périples de l'auteur de Lord Jim, de la Malaisie au Congo en passant par les Caraïbes, Maya Jasanoff s'interroge sur la naissance d'une globalisation politique et cynique, expression de la domination sociale et économique d'un Occident prédateur, dont Conrad fut le témoin privilégié à la fin du XIXe siècle.
    L'impérialisme et le colonialisme, le capitalisme exacerbé, les flux migratoires, le racisme d'État et le racisme de l'homme blanc, la révolution des communications... sont autant de sujets abordés par le célèbre écrivain dans une oeuvre véritablement visionnaire, dont Maya Jasanoff nous montre qu'elle reflète avec force les problématiques et les défis du monde moderne.

  • Des attaques contre Charlie Hebdo à la prise d'otages de l'Hyper Cacher, le débat sur l'incompatibilité d'une culture prétendument islamique avec les valeurs occidentales s'est à nouveau enflammé au cours de ces dix dernières années. Le prétendu "choc des civilisations" est en réalité un conflit identitaire-culturaliste au sein de la société capitaliste mondiale.

    Cette thématique nouvelle marque le tournant historique où les identités collectives retrouvent leur position dominante. Le passage de la communauté imaginaire de la Nation aux communautés imaginaires religieuses - le religionisme - dans la production des identités collectives, marque une nouvelle étape dans la crise de la modernité marchande.

    Un texte écrit pour le Groupe Krisis par Karl-Heinz Lewed, Ernst Lohoff et Norbert Trenkle.

  • Les méthodes qualitatives occupent une place grandissante en sciences humaines et sociales, constituant depuis leurs origines américaines un courant aussi riche que diversifié.
    Cet ouvrage, véritable manuel, permet d'appréhender aussi bien l'histoire que les enjeux épistémologiques et applications pratiques de ces méthodes dans leur diversité (analyses thématiques, à l'aide des catégories, en mode écriture...).
    Réactualisé dans cette 5e édition, il cible toute la fécondité du dénominateur commun à ces méthodes : une démarche rigoureuse de reformulation, d'explicitation ou de théorisation des données d'enquête participant de la découverte et de la construction de sens.

  • Jean-Philippe Bouchaud nous montre comment la physique statistique peut nous aider à comprendre des événements de grande ampleur, notamment dans les domaines de l'économie et de la finance.
    Le krach de 1987 ou la crise financière de 2008 sont des événements incompréhensibles dans le cadre de l'économie néo-classique. Leur survenance a montré les limites, voire le caractère néfaste de cette théorie.

    Spécialiste de physique statistique, Jean-Philippe Bouchaud est l'un des pionniers de l'éconophysique, qui applique les concepts et méthodes de la physique statistique aux systèmes économiques et aux marchés financiers, envisagés comme des systèmes complexes, sièges de phénomènes d'imitation, de contagion, de panique collective. De même que les interactions entre molécules peuvent conduire à des comportements émergents inattendus, la transsubstantiation de l'individu dans le collectif est un ingrédient fondamental pour comprendre certaines crises socioéconomiques ou financières.

  • Intelligence collective : penser, décider, agir ensemble sur les territoires Nouv.

    Cet ouvrage intervient dans un contexte de crise de la délibération, vécue comme une incapacité à débattre, décider et agir ensemble. Cette crise s'exprime à toutes les échelles de l'action publique, allant du local au global, en passant par l'entre deux que constituent les territoires qui se multiplient au gré de l'émergence de nouveaux problèmes.
    Pour y répondre, l'intelligence collective est « à la mode ». Elle est fréquemment évoquée dans les discours d'acteurs locaux ou de citoyens engagés dans des démarches collectives.

    Est-ce une réaction face à un monde qui apparaît de plus en plus incertain et compliqué ?
    Est-ce une recherche de méthode, voire de recette, pour se réapproprier les décisions et les actions politiques face à une défiance grandissante par rapport aux décideurs et aux institutions ?
    En d'autres termes l'intelligence collective permet-elle de s'adapter ou de conduire le changement en temps de crise avec plus d'efficience et surtout d'appropriation par ceux qui s'y impliquent ?

    Après avoir recherché les signes d'intelligence collective dans l'histoire du développement local, les auteurs proposent un regard critique sur les 40 années de décentralisation « à la Française ». Ils observent avec attention la montée en puissance concomitante de l'action collective. Grâce au programme de recherche action intitulé SAGACITE, ils interrogent la notion d'intelligence collective à partir de sa « mise à l'épreuve » par les collectifs impliqués dans six projets territorialisés. Ils posent l'hypothèse que l'intelligence collective renforce l'autonomie de ceux qui s'en emparent, et facilite leur inscription dans des relations de qualité avec d'autres collectifs et collectivités, à différentes échelles.

  • Un panorama synthétique et critique actualisé de l'ensemble des sciences sociales, hors économie, centré sur la sociologie et les disciplines connexes : démographie, sciences politiques, anthropologie.


    L'ouvrage met en valeur les approches théoriques et méthodologiques de chaque discipline et les thèmes de recherche fondamentaux des grands auteurs.
    Véritable manuel de base de la matière, et outil précieux de révision, l'ouvrage, très structuré, est complété de nombreux encadrés, tableaux, graphiques et bibliographies.


    Il s'adresse à tous ceux qui ont à étudier les sciences sociales :
    - étudiants en sociologie, sciences économiques, administration économique et sociale, Instituts d'études politiques, histoire et géographie.
    - candidats au CAPES et à l'agrégation de sciences économiques et sociales ou à l'épreuve de culture générale des concours administratifs catégorie A et B.
    - élèves des classes préparatoires.
    - travailleurs sociaux en formation.


    Par les thèmes traités (mobilité sociale, pauvreté, exclusion, réseaux sociaux, comportements politiques, socialisation...), c'est aussi pour le citoyen un précieux instrument de compréhension de l'information sociale et politique.

  • Argent

    Christophe Hanna

    Durant quatre années, Christophe Hanna a enregistré et retraduit les propos relatifs à l'argent des personnes avec qui il entrait en contact pour les besoins de l'écriture de son livre. Auteurs, éditeurs, poètes, journalistes, directeurs d'institutions artistiques, familles, élèves et parents d'élèves sont ici réunis et classés par segments salariaux, dont la forme diagrammatique reproduit à l'identique la répartition des salaires en France. De Christophe254 à Pierre16000 en passant par Hocine1500 ou Nathalie2400, ce « rapport », où se devine l'influence de Francis Ponge, dessine un portrait statistique, trivial et intime à la fois, d'une partie du champ littéraire poétique, de ses protagonistes et de ses institutions.
    Outre qu'il fait découvrir un microcosme très mal documenté, Argent éclaire, dans les récits qui le composent, l'ensemble des déterminations économiques et sociales de l'activité poétique.
    Loin de pouvoir s'excepter de la règle commune, celle-ci est marquée par de fortes inégalités et par l'existence d'un marché où transitent, s'échangent et se monnayent un entrelacs de titres et de valeurs.

  • Théories, concepts et principaux champs d'étude de la sociologie politique.
    Cet ouvrage est un manuel d'introduction à la sociologie politique, qui entend être lisible aussi bien par un public déjà sensibilisé aux sciences sociales, que par de complets débutants.

    Le parti pris est d'adopter une forme souple, concise et simple, se rapprochant d'un véritable cours, qui expose et enchaîne de façon logique les notions fondamentales de la sociologie politique en les assortissant d'exemples variés et en les liant aux références essentielles de la discipline.

    L'ouvrage examine successivement les cadres de l'activité politique (qu'est-ce que le pouvoir politique ? qu'est-ce que l'État ? quels sont les grands types de régimes politiques ?), avant de se tourner vers les principaux acteurs de la vie politique démocratique (les citoyens, les partis politiques, les « professionnels » de la politique, l'opinion publique), puis examine les grands types de pratiques politiques en démocratie (le vote, les mouvements sociaux, l'action publique).

    Il propose au final un tableau général d'une discipline scientifique devenue de plus en plus centrale dans l'analyse et la compréhension des phénomènes politiques.

  • Dans une langue précise, mais sans jargon et portée par une attention constante aux problèmes concrets, ce dictionnaire explore les valeurs qui forment nos idéaux de justice et les aspirations parfois contradictoires qui les guident, ainsi que les mécanismes, les comportements et dispositifs générateurs d'injustices, et les moyens, éprouvés ou plus exploratoires, d'y remédier. Face aux évolutions multiples que connaissent nos sociétés et aux processus qui accompagnent la mondialisation, la nécessité d'un tel instrument, transdisciplinaire et aussi exhaustif que possible, est devenue flagrante. Proposant environ 250 entrées rédigées par près de 150 chercheurs, français et étrangers, issus de tous les domaines (philosophie, économie, s ociologie, psychologie sociale, géographie, sciences politiques, littérature, histoire de l'art, etc.), ce dictionnaire, inédit par le souci d'associer intimement l'analyse normative et la connaissance des faits sociaux, restitue le vaste champ des thèmes, des questions et des approches susceptibles de répondre aux attentes de toute lectrice et de tout lecteur animé par la volonté de comprendre ce qu'est et où en est la justice sociale.

  • Entre la plume et le tube à essai, mon coeur balançait. Mais finalement, pourquoi choisir ? J'ai posé mon cartable en cursus de sciences de la vie jusqu'à devenir docteure en biologie cellulaire. Passionnée par la nature d'une part et d'autre part par la futurologie, j'ai saisi l'opportunité d'un congé maternité pour mettre des mots sur mes centres d'intérêt. Pour trouver la bonne formule afin de vulgariser la biologie avec humour entre deux échographies et faire le lien entre les sciences de la vie d'aujourd'hui et les modes de vie de demain entre les couches et les biberons.
    D'ailleurs, quel meilleur moment que la grossesse pour se projeter dans le futur ? Au fil des mois, alors que les cellules reproductrices sont devenues embryon et que l'embryon est devenu foetus c'est tout un champ de possible qui s'est ouvert à un être humain en gestation.
    Pendant des siècles chaque génération a pu prédire le devenir de la suivante dans les grandes lignes. À moins que ne survienne une crise économique majeure ou une guerre sans précédent, parents et enfants vivaient des existences assez similaires. On innovait, mais on innovait lentement...
    Au XXIe siècle, plus rien de comparable. Pas un jour ne passe sans qu'on ne dévoile une innovation susceptible de bouleverser la vie quotidienne. Sur fond de leçons de science nat' parsemé de métaphores cocasses, j'ai donc décidé d'imaginer la vie de mon « cher foetus » lorsqu'il aura 30 ans !

  • Les études convergent pour nous annoncer la forte probabilité du « collapse », soit l'effondrement de nos sociétés fondées sur la surexploitation des ressources naturelles.
    Pierre-Éric Sutter, psychologue, et Loïc Steffan, économiste, analysent les mécanismes de la prise de conscience, chez ceux qui rejettent l'idée de collapse et chez ceux qui l'acceptent.
    Mais cet horizon nouveau n'est pas uniquement négatif. La peur, manifestation de l'instinct de survie, nous pousse à créer une nouvelle vision du monde, durable, solidaire, résilente et capable de succéder à nos sociétés industrielles.
    Après avoir accompagné, rencontré et questionné des milliers de personnes, les auteurs nous décrivent les voies qui conduisent de la peur à une nouvelle sagesse : celle, extérieure, de l'action et du changement de mode de vie et celle, intérieure, de la méditation philosophique et de la recherche de sens.

empty