• Les soixante images en noir et blanc qui composent l'ouvrage de Thomas Michael Gunther - André Ostier, Paris avant qu'il ne soit trop tard // Before It Is Too Late - témoignent de l'insatiable curiosité visuelle du photographe français.

    Amoureux de Paris, André Ostier débute cette carrière en révélant des scènes éphémères et incongrues de la drôle de guerre. Pendant le grand conflit qui suit, Ostier se concentre sur le portrait, fixant les gestes et les regards d'artistes et d'écrivains, tels Bonnard, Maillol, Matisse, Picasso, principalement dans le Midi. A Paris, de nouveau, à partir de 1945, il travaille dans la mode pour ses amis les couturiers Christian Dior, Jacques Fath et Pierre Balmain, entre autres.
    A la même époque, souvent pour Vogue, Ostier tient une chronique des bals et soirées qui ont fait le glamour des décennies 50 et 60.

    Né à Paris en 1906, Ostier photographie la ville qu'il aime tant jusqu'à sa mort en 1994.
    Dans ce livre, l'historien de la photographie Thomas Michael Gunther rend hommage au plus parisien des photographes, en étudiant de près la passion et la conviction qui ont inspiré André Ostier à prendre ces vues de la Ville lumière.

empty