• Attraction

    Guillaume Le Touzé

    Irène vit en étroite dépendance avec le mensonge. Se laissant aller à l'extrême, elle se fait passer pour une autre et vole ainsi une enfant, une adolescente mentalement handicapée, pour laquelle elle éprouve une tendresse extraordinaire.

  • Tu reves encore

    Guillaume Le Touzé

    Marc a quarante ans lorsque sa femme disparaît avec Chloé, leur fille unique. Ainsi s'évanouit un amour auquel il croyait et qui n'était peut être qu'un jeu de rôles.
    Dans la lumière du Sud, il apprendra à maîtriser sa douleur, à la tenir à distance avant de retrouver une certaine sérénité. Mais, un matin, près de quinze ans plus tard, Chloé le fait appeler. Elle a besoin de lui, enfin.
    En s'attachant à décrire l'itinéraire d'un homme blessé, sa surprenante liberté et sa recherche d'idéal, Guillaume Le Touze explore la violence de la filiation, la souffrance transmise en héritage et la force du lien renoué.

  • Léo, petit garçon de sept ans, est le fils unique de Lila. Il souffre de ne pas avoir de papa. Enfant solitaire, il s'invente des histoires où Marcello, un homme tendre " visible seulement par ceux qui ont l'innocence de croire en son existence ", vient combler ce vide qui perturbe sa vie ainsi que celle de sa maman.

  • Lorsqu'ils se rencontrent, mathilde a près de soixante-dix ans, igor n'a pas trente ans.
    Rien ne laissait présager cette amitié, ce lien absolu et rare, un sentiment qui pourrait être familial mais dont la force est de l'ordre du choix. alors que ni l'un ni l'autre ne semblaient prêts à aimer, ces deux êtres se reconnaissent. ensemble, ils vont dépasser leurs peurs sans que jamais n'intervienne l'empreinte des années qui les séparent. avec ce quatrième roman, guillaume le touze aborde le thème de la filiation en inscrivant son territoire romanesque dans un univers où seules la sensibilité et la puissance de certaines rencontres protègent ceux qui osent les vivre pleinement.

  • C'est la fin de l'été.
    Mona et tito jouent sur la plage près de la maison familiale. un inconnu les rejoint. il parle français mais on ne le comprend pas ; il est chanteur mais il ne chante plus ; il est amoureux mais il a perdu son amour. mona et tito enquêtent.

  • Bernard a appris au cours de sa vie l'art si singulier de la taxidermie. Réinventer la vie, le mouvement, l'harmonie, collectionner ou sauvegarder l'apparence, la mémoire d'une créature aimée, en refuser la perte et effacer l'absence, mais ce n'est pas tout. Qu'avait-il trouvé dans ce métier si rare qui l'ait tant consolé, voire réenchanté ? Sur le point de quitter ce monde, Bernard va choisir une fois encore d'en maîtriser la scénographie.

  • J'entends le silence des chaussures de papa.
    Caché derrière le rideau de la cuisine, basou regarde la voiture de ses parents tourner au coin de la rue. ca y est, ils sont vraiment partis. c'est la première fois que basou passe la soirée seul à la maison. au début, il faut jouer à être extrêmement sage, au cas oú ses parents auraient oublié quelque chose, ensuite, c'est la liberté qui commence. basou passe quelques coups de fil.
    La maison à l'air très grande et vide tout à coup.
    Les meubles craquent, c'est normal.
    J'ai le droit de faire absolument tout ce que je veux, se répète basou. mais ce soi, c'est surtout son imagination qui fait tout ce qu'elle veut.
    Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

  • C'est un tigre que voulait Léopold. Un tigre qu'il aurait fait sauter à travers des cerceaux enflammés, avec son fouet. Mais ses parents n'ont pas voulu. Ils lui ont donné beaucoup de mauvaises raisons. Ils lui ont aussi donné un chat, ils ont pensé que c'était pareil. Finalement, Léopold décide d'adopter ce chat. Il l'appelle Tigre, et commence son éducation. Il s'agit que ça ressemble à du cirque. Mais Tigre n'a pas besoin de Léopold pour devenir un fauve.

  • En afrique du sud, des murs séparent le monde des blancs de celui des noirs.
    Du côté des blancs, il y a janus et sa famille. du côté des noirs, il y a la grand-mère, ndebela et ses deux petits enfants, joy et lance.
    Janus s'ennuie dans un monde de riches qui n'a plus d'histoires à raconter pour faire rêver ses enfants. toute la journée, il écoute caché derrière le mur la grand-mère noire qui raconte, en croyant se soûler, l'histoire de l'homme le plus beau du monde et d'un crododile effrayant.
    Comment résister ? comment ne pas franchir le mur ?
    Cette pièce a été écrite dans le cadre d'une résidence d'écriture pour le jeune public à la chartreuse de villeneuve lès avignon en 1993-1994.

  • Comme tu as change

    Guillaume Le Touzé

    " l'espace d'un instant, dans la nuit d'une terrasse espagnole, je suis devenu orphelin.
    D'un côté, une ex-mère dont l'image s'envole comme dans la peinture religieuse, le christ après pâques. son linceul monte très vite, très haut, et se dilue dans l'air en une lueur orangée, couleur des caresses. de l'autre côté, un père à qui il ne reste que de l'amour à donner. avec lui, il faut désormais se contenter de contacts électriques sous forme de décharges violentes, peau contre peau. " une famille en vacances.
    Paul, le fils ado, étouffe dans son corps trop gros. est-ce la chaleur qui fait que tout se dérègle ? pour paul, plus rien ne sera comme avant.

  • Il y a une nouvelle, dans la classe de catéchisme de basou.
    Elle s'appelle rosine. elle arrive de madagascar et vient d'être adoptée. elle sent le muguet. basou l'a adoptée, lui aussi. il est parfois un peu troublé tandis qu'ils répètent ensemble les rôles de marie et e joseph dans la petite pièce de noël qui sera jouée au temple le 24 décembre.
    Mais personne n'est parfait. rosine, par exemple, ne s'est pas rendu compte que mathias, l'ennemi secret de basou, n'est qu'un petit prétentieux qui se croit tout permis parce que son père est député.

    " ma mère a téléphoné au pasteur ", dit un jour mathias à basou. " c'est moi qui jouerai joseph. toi, tu feras l'âne. " un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.

  • Elise a beaucoup changée en un an.
    Basou a du mal à la reconnaître.
    Mais peut-être aussi qu'il n'est pas très pressé de la reconnaître, à cause de la terrible humiliation qu'il lui a infligée, l'été dernier, avec son ami régis.
    Elise, elle, semble avoir oublié cette histoire. en tout cas, elle n'en parle pas. elle se montre très gentille avec basou. elle est même d'accord pour lui révéler le secret qu'elle a découvert. a condition bien, sûr, que basou passe quelques épreuves pour prouver qu 'elle peut avoir confiance en lui.

    Mais basou peut-il avoir confiance en elise ?
    Un livre pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls.
    />

  • Lorsqu'ils se rencontrent, Mathilde a près de soixante-dix ans, Igor n'a pas trente ans.
    Rien ne laissait présager cette amitié, ce lien absolu et rare. Un sentiment qui pourrait être familial mais dont la force, au-delà du hasard, est de l'ordre du choix. Ces deux êtres se reconnaissent alors que ni l'un ni l'autre, pour des raisons bien différentes, ne semblait prêt à aimer. Sans craindre d'évoquer les drames du passé, les absents - morts ou vivants - ayant marqué leur destinée, sans redouter la complaisance dans le regard de l'autre, ils vont ensemble dépasser leurs peurs, sans que jamais n'intervienne l'empreinte des années qui les séparent.
    Avec ce quatrième roman, Guillaume Le Touze aborde le thème de la filiation dans ce qu'elle a de plus précieux et d'irremplaçable. Entraînant ses personnages dans le tumulte de l'abandon et de la perte, il inscrit son territoire romanesque dans un univers où, bien au-delà de la souffrance, seules la sensibilité et la puissance de certaines rencontres protègent ceux qui osent les vivre pleinement.

  • Depuis hier, je suis une hrone de roman. Dans le lointain, je perois le bruit du rasoir lectrique de Mathieu. Je vais patiemment attendre qu'il ait fini de se raser avant de me jeter sous la douche. Je dois respecter le programme que je me suis fix hier. Je dois tre irrprochable. Quand, dans vingt ans, maman dcouvrira par hasard la vrit au dtour d'une conversation, elle devra tomber des nues.

  • Achille est un adolescent sans histoire, qui va sortir d'une douce torpeur pour découvrir le monde et son propre désir.
    Son existence très tranquille tourne autour du lycée, de sa famille, une mère très présente, un père très absent, sa grand-mère. Mais trois rencontres vont bouleverser ses habitudes : la première lui fait apparaître Roxane, la jeune étudiante qui s'occupe de sa grand-mère. Achille est ébloui. Deuxième rencontre : des photos dans une galerie d'art qui lui font pénétrer un univers fascinant. Moment de grâce... Troisième rencontre : le couple de galeristes, Adèle et Arthur, des êtres libres, curieux, heureux. De ces trois rencontres naît pour Achille, un chemin vers un monde plus vivant où les protagonistes sont libres, heureux.
    Un coin du voile nous entraîne dans un monde étrange. Il met au premier plan des personnages auréolés d'un parfum de liberté, de ceux qui marquent les adolescents avant qu'ils ne fassent eux-mêmes leur propre chemin.
    Des photos de groupe dans des décors nocturnes, éclairées au faisceau lumineux. Images spectrales, bleues, vertes et rouge, où s'expriment l'aura et l'énergie des corps vivants...

empty