• Le chamanisme, né dans les régions septentrionales eurasiatiques, tire ses origines d'un sentiment animiste inné, présent dans l'âme de l'homme. Le chaman représente le lien entre les hommes et les esprits : en état de transe, il reçoit les révélations des dieux, guérit les malades et accompagne les moribonds dans l'au-delà.
    Cet ouvrage étudie la mythologie, l'univers du chaman, ses rôles, son initiation, les séances de transe, les plantes et les animaux sacrés. Suivant un parcours insolite, on cherche les traces de l'existence d'un sentiment chamanique primordial : du monde des anciens Scandinaves à celui des Celtes, des populations amérindiennes du Nord jusqu'aux anciens Égyptiens, aux Grecs et aux Romains. On découvre également que le monde culturel contemporain révèle des échos chamaniques plus ou moins évidents, de la musique à la littérature, du cinéma au jeu vidéo.
    Ce livre veut montrer que certaines pratiques chamaniques peuvent encore marquer le rapport de l'homme avec l'environnement qui l'entoure et que la transcendance de l'enseignement chamanique peut être perçue, encore aujourd'hui, au plus profond de l'âme humaine.

    « Chamanismes, le pluriel a son importance. Le travail d'Alessandra Orlandini Carcreff a le mérite de rendre compte de la diversité et de la multiplicité des noms et des représentations. » (Olivier Truc, "Le Monde").

  • En 1431 un navire marchand vénitien fait naufrage sur les îles Lofoten en Norvège : c'est le premier contact entre le Sud et le Grand Nord inconnu, fait de paysages encore vierges et de peuples aux traditions uniques. Depuis, de nombreux voyageurs ont parcouru les routes de la Laponie et de la Finlande, en produisant une riche littérature viatique.
    Les récits de voyage sont les premiers textes qui contribuent à la diffusion en Europe de la connaissance des traditions lapones et finnoises, de la culture, de l'histoire et de l'identité nordique qui est en train de se former grâce, entre autres, au mouvement nationaliste qui débute dès la fin du XVIIIe siècle, principalement en Finlande.
    Des premiers voyageurs poussés par la curiosité et l'exotisme, jusqu'aux touristes fin-de-siècle, cet ouvrage veut conduire le lecteur en un voyage idéal, dans le temps et dans l'espace, à travers les contrées féeriques du Nord, éclairées par le soleil de minuit et peuplées de légendes, de farfadets, d'animaux sacrés et d'une mythologie exceptionnelle.
    Ouvrage bilingue français-italien.

  • Paolo Mantegazza è il padre dell'antropologia moderna, fondatore del primo museo di antropologia in Europa (Firenze) e pioniere negli studi sull'igiene, sulla fisiologia e sull'uso delle droghe. Leggendo le pagine di Mantegazza, si scopre l'estrema modernità del suo pensiero politico e sociale, oltre alla sua vocazione di divulgatore culturale e della scienza (cosa che lo portò a scontrarsi duramente con il Sant'Uffizio). Il volume propone una serie di saggi di specialisti di Mantegazza e storici, che hanno così voluto realizzare un quadro storico, politico e letterario attorno alla figura del grande pensatore.
    La prima parte è dedicata a Mantegazza antropologo e viaggiatore (in Sudamerica e nel Nord dell'Europa) e alla sua attività scientifica e letteraria, con gli studi sulle sostanze stupefacenti e il romanzo utopistico L'Anno 3000 (il cui intreccio, sotto certi aspetti, non è poi così lontano dalla realtà odierna). La seconda parte propone una riflessione su Mantegazza politico e sulla sua relazione con la Sardegna, avendo fatto parte della Commissione parlamentare d'inchiesta del 1869 (insieme a Quintino Sella) con lo scopo di analizzare e studiare la realtà sarda.
    Paolo Mantegazza, poliedrico, eclettico, moderno ed estremamente provocatore: gli studiosi qui riuniti sono riusciti a tracciarne un profilo ben definito e molto ricco.

empty