Courtes Et Longues

  • Les fleurs du mal fleurissent aussi au XXIe siecle !
    Découvrez ou re découvrez, à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Charles Baudelaire, son recueil légendaire : Les Fleurs du mal.

    Poète de la modernité, Charles Baudelaire ouvre une ère nouvelle de la création artistique et littéraire au XIXe siècle. Écrivain de génie mais aussi critique littéraire et artistique, sa plume signe l'esthétique de tout un siècle.
    Nous publions aujourd'hui une édition exceptionnelle dans laquelle sont mis en correspondance les célèbres poèmes avec les illustrations de grands artistes de l'époque : ceux qu'il a admirés (Delacroix, Hugo...) ou inspirés (Rodin, Klimt, Khnopff...). La grande originalité de ce livre réside également dans la création d'images inédites d'artistes contemporains.

    50 artistes, peintres, dessinateurs, morts ou vivants établissent des liens et créent un nouveau dialogue entre image et texte tout en offrant de nouvelles interprétations. En confiant à différents artistes d'aujourd'hui le soin d'illustrer un poème, nous proposons aux lecteurs une expérience réellement inédite de sa lecture, tout en offrant un regard contemporain sur le texte.
    Delacroix, Degas, Hugo, Goya, Klimt, Schiele côtoient ainsi Tomi Ungerer, Betty Bone, Isabelle Simler, Benjamin Chaud, Blutch, Winshluss, Charlotte Gastaut ou encore Lou Doillon.
    Chaque artiste se voit confier un thème proche de sa sensibilité ou de ses thèmes de prédilection, transcrivant ainsi son univers et ses spécificités. Isabelle Simler se penchera par exemple sur un poème traitant de la nature et Benjamin chaud de l'érotisme.

  • Poisson d'argent, silhouette de gazelle ou lièvre prêt à bondir, les idées s'échappent comme des anguilles, émergent comme des têtards et surgissent la nuit comme la biche. Le narrateur suit ainsi le fil de sa pensée en train de se faire et décrit la naissance d'une idée. Entre le monde intérieur et l'extérieur, l'idée se balade, joue, se perd et reparaît au moment où l'on s'y attend le moins, incarnée par des animaux croqués sur le vif ou dessinés avec le souci du détail cher à l'auteure.
    Les Idées sont de drôles de bestioles invite les enfants à voyager dans leur imagination et sensibilise le lecteur au cheminement de la pensée avec une grande originalité de fond et de forme. Le traitement graphique, résolument atypique, associé à un texte poétique en fait un livre objet magnifique.

  • « Y'a quelqu'un dans ce livre ??? » La petite créature vous invite chez elle, mais attention, il va falloir lui tenir compagnie !
    Rencontrez, à travers de folles interactions, un petit personnage gribouillé plein d'humour et de simplicité.
    Abritez-le de la pluie, racontez-lui une histoire, aidez-le à faire le ménage, mais surtout essuyez bien vos pieds avant d'entrer ! Découvrez le livre dans ces moindres détails, avec des pages trouées, pliées, découpées, de papiers calques ou encore d'encres phosphorescentes...
    Ce livre à systèmes plein d'humour joue avec les codes pour faire un objet vivant qui ressemble aux enfants.

  • Sur la page de droite un oeil vous regarde droit dans les yeux !
    Qui est-ce ?
    Heureusement qu'il y a la page de gauche pour vous le faire deviner !
    Dans Zooscope, 17 animaux sont décrits sous la forme d'un quizz et représentés comme vous ne les aviez jamais vu.
    Les petits seront enchantés du ton vivant d'un texte clair et efficace, et fascinés par des images captivantes et graphiques. Les plus grands seront ravis de l'aspect ludique et documentaire qui les prend à partie et les touche personnellement.
    Zooscope sensibilise les enfants à l'écologie, la préservation des espèces, le respect et la diversité. Sa structure simple accompagne l'enfant dans le développement du langage et permet d'aborder des notions complexes de façon amusante.

  • Dans ce nouvel opus de la collection «Les Erreurs», découvrez le dessous des cartes, les erreurs qu'elles ont induites ou qu'elles reproduisent. Arpentez une histoire du monde et des civilisations à travers le prisme de la cartographie. Politiques, historiques ou géographiques, volontaires ou accidentelles, ces erreurs ont toutes quelque chose à raconter.
    Des cartes de l'Empire romain aux frontières fluctuantes de GoogleMaps en passant par les cartographies amérindiennesaux et les cartes intentionnellement fausses de l'URSS, on constate à quel point ces erreurs influent sur le rapport que les humains entretiennent avec le monde.

  • Benoît a 13 ans et vit seul avec sa mère. Garçon un peu fragile depuis le départ de son père, il est harcelé et battu par une bande de son école. Un jour, leur chef lui chuchote : « Maintenant si tu veux tu es des nôtres »...
    Benoît ne comprend pas l'excitation qu'il ressent à l'idée de faire partie du groupe qui le malmène, ni la haine qui envahit son corps sans savoir vers quoi elle est dirigée. Il rencontre Manon, elle aussi sous l'emprise du groupe, et découvre le sentiment amoureux.
    Victime et bourreau, Benoît s'attaque à d'autres élèves, mais personne ne semble percevoir sa souffrance, excepté sa professeure de français, Madame Lame, qui décide de l'aider.

  • Dans une petite ville vivent, séparés par une rue centrale, des animaux bariolés et des animaux noirs et blancs. Couleur versus grisaille, chacun reste dans son camp et personne ne se risque à traverser la rue. Pourtant, certains aimeraient briser la frontière.
    Le caméléon rêve d'une grande réunion et rallie en secret d'autres bêtes à sa cause :
    Chaque nuit, chacun peaufine son costume, accorde sa flûte et donne un coup de pinceau aux décors. Le carnaval des animaux réussira-t-il à réconcilier les deux camps ?
    Dans la lignée des grandes oeuvres sur les séparations (Roméo et Juliette, Le Grand Fossé, etc ), Carnaval est une véritable leçon de partage et d'ouverture à l'autre. Les illustrations sarcastiques de Jean-Charles Baty servent le récit plein de fantaisie de Julie Billaut.

  • Le premier jour d'école depuis la fin du confinement, Mathis et Maïssa se retrouvent après plusieurs mois de séparation. Si l'un a vécu l'événement comme des grandes vacances, l'autre a vu le monde s'écrouler. Un album qui permet au lecteur de situer son expérience de confinement à travers celle des personnages et de combler les trous laissés par les angoisses liées à la pandémie de Covid-19.

  • Dans les années 1960, Yves Develon découvre l'Afrique et l'art du continent africain. Il se lance alors avec sa femme dans l'aventure marchande. En échappant aux effets de mode pour se concentrer sur ce qui les émeut, le couple peut promouvoir des formes rares de l'art nigérian et camerounais, ce qui leur vaut la reconnaissance des plus grands spécialistes.
    Ce livre en trois parties comprend 4 grands essais, 35 notices d'oeuvres exceptionnelles et un catalogue raisonné de la collection.
    Objet éditorial très recherché, ce catalogue est un livre emblématique qui rend hommage à l'ensemble des pièces d'art africain collectionné par Yves et Ewa Develon.
    Coédité avec le musée des Confluences, La Collection africaine, Ewa et Yves Develon offre une véritable vision sur l'art africain du XXème siècle.

  • Corentino est cueilleur de noix de coco. Tous les jours, au domaine colombien des Milcoco, il grimpe en haut des arbres pour en couper les fruits. Il n'est pas malheureux, mais l'ailleurs l'appelle : la terre natale de son grand père, la France ! C'est décidé, il ira, caché dans un conteneur.
    L'auteur nous embarque en Colombie, sur les pas d'un tout jeune homme plein d'espoir d'une autre vie. Inspiré d'une histoire vraie, la justesse du texte et du propos rend ce récit captivant et laisse la place au personnage, aux sentiments qui le traversent et aux épreuves auxquelles il sera confrontées.
    L'auteur noue avec réalisme deux facettes de la même histoire, celle d'un enfant qui veut partir à l'aventure et celle d'un jeune homme enfermé dans les limbes des services de l'immigration française.

  • Vertige

    Isabelle Simler

    Une coccinelle cherche l'endroit parfait pour pondre ses oeufs. Mais à chaque fois qu'elle pense avoir découvert l'abri idéal, elle est chassée par des animaux caméléons qui se camouflent dans le décor. À peine se pose-t-elle sur ce qu'elle pense être un tas de branches qu'elle est houspillée par une bande de phasmes furieux.
    Les épines du rosier se révèlent être des ombonies. La sauterelle-feuille l'envoie tourbillonner au loin. Elle manque même d'être dévorée par un parterre de mantes-orchidées. Alors qu'elle désespère, la coccinelle arrive sur une feuille habitée... par une colonie de pucerons ! De quoi la régaler, elle et ses petits.
    À la fin de l'album, une double-page documentaire présente les insectes rencontrés et une autre permet d'en apprendre plus sur la coccinelle.

  • Il était une fois une fourmi qui vivait dans le salon bourgeois d'humains voyageurs.
    Elle-même a fait plusieurs fois le tour du globe posé sur la table. Très fière, elle organise des conférences pour raconter ses voyages. Mais la fourmi n'a pas grand succès. C?est un oiseau qui, passant là par hasard, fera office de spectateur. La fourmi, bien orgueilleuse, oblige l'oiseau à l'écouter. Elle s'étale en détails géographiques, se vante de ses voyages en empruntant aux photographies du salon son récit d'aventure. L'oiseau qui parcourt vraiment le monde commence à s'énerver, pour qui se prend-elle à la fin ?
    Ça va barder !
    Cet album nous embarque loin de la fable classique, grâce au ton théatral des deux acteurs et aux dessins résolument contemporains de l'illustratrice.
    Niels Thorez est un jeune auteur français. Il signe ici son premier album aux Éditions courtes et longues. Son style maîtrisé, fin et piquant fait de cette fable un texte intemporel.

    L'illustratrice : Valérie Michel commence à dessiner en Afrique où elle a passé son enfance. Après ses études aux Arts Décoratifs de Paris, elle devient designer textile avant de se consacrer pleinement au dessin. En 2019, elle publie L'Oiseau-Lyre aux Éditions courtes et longues.

  • Ne´ en Pologne en 1918, rescape´ de la Shoah, Emanuel Proweller s'installe a` Paris en 1948. Il expose dans de prestigieuses galeries avec ses toiles abstraites mais son retour à la figuration va déclencher l'incompréhension générale. À la fin des années 1970, si son travail est reconnu comme précurseur de la figuration narrative, il reste relativement inconnu du grand public.
    C'est pourquoi galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois lui accorde une exposition d'envergure. Le catalogue Proweller, le vif du sujet, en coédition avec la gelerie, accompagne ce grand événement et propose au public un regard neuf sur ce peintre oublié des manuels d'histoire de l'art. Ses couleurs et ses formes se posent comme à contre-courant de son époque, mais résonnent de façon extraordinaire aujourd'hui.

  • Cap !

    Loren Capelli

    Dès la couverture, on voit une petite fille attirée par la forêt, sa fraîcheur apaisante et intrigante, enivrante et mystérieuse. Et, en y pénétrant, elle va explorer un monde inconnu. Arbres immenses, ciels changeants, rivière au flot fascinant, l'enfant contemple, découvre et apprend, sans peur.
    Seuls les animaux pourraient l'inquiéter. Alors, c'est en rêvant allongée à même le sol qu'elle en croise...
    Mais une fois réveillée, elle reprend sa route, prête à retrouver son monde.
    Un chemin où Cap...elli découvre sa vie et son avenir.
    Un merveilleux roman graphique pour les enfants et les plus grands, composé avec une sensibilité hors du commun. Un grand livre qui marquera une étape dans la littérature jeunesse.

  • Julius veut organiser une grande fête dans son salon. Ça tombe bien, il a tout plein de voisins à inviter ! Mais Julius a une drôle de façon de se faire de nouveaux amis... Marjolaine Leray crée un univers flamboyant où l'on découvre une nature fragile et victorieuse.

  • Fait à la fois pour cacher, protéger, maintenir, soigner ou encore dévoiler le corps, le ruban raconte une autre histoire des hommes et des femmes. Sa complexité est à l'égal de ses usages, ce que montre bien l'exposition, « Ruban et intime » au musée d'Art et d'Industrie de Saint-Étienne, et dont le livre rend compte avec finesse et grande beauté. En élargissant son propos, il propose un regard neuf et une lecture singulière des évolutions de la création de la lingeriecorseterie.
    Sa reliure originale à la Berlinoise et son approche pluridisciplinaire, illustrée par une iconographie spectaculaire, confère à l'ouvrage son statut d'objet de référence unique. Précieux, moderne et sophistiqué, grand public et exigeant, il répond à l'intérêt de tous les publics.

  • Découvrez Plume, le livre de Isabelle Simler. Plume, chat malicieux, aime les oiseaux, et leurs plumes surtout. Plumes de poule et plumes de chouette... Plumes de mouette et plumes d'hirondelle... Quelle est donc la plus belle ? Isabelle Simler croque les oiseaux en deux temps. Côté face, elle en fait un portrait vif et drôle. Côté pile, elle dessine avec talent et précision leurs plumes chatoyantes et veloutées.

  • Dans ce livre, Hélène Romano raconte la situation d'un enfant qui pour s'intégrer, est prêt à jouer à des jeux qui n'en sont pas vraiment. La canette où il donne ou reçoit des coups ou le rêve indigo pour lequel il doit s'étrangler... Des jeux qui vont finalement causer la mort d'un de ses camarades. Par une histoire simple mais tragique, Hélène Romano décrit la difficulté pour les enfants de parler aux adultes des situations de maltraitances et de harcèlement. Un livre essentiel pour faire comprendre à l'enfant que son corps est un trésor qui lui appartient et qu'il doit protéger.

  • Odillon est un petit canard. Il vit heureux parmi les siens, dans son cocon perché à la cime des arbres. Quand le cocon casse, Odilon se retrouve seul dans la jungle. Qui l'aidera à rentrer chez lui ? Un roi peureux, des moustiques aux longues pattes, un chat des mers féru de water-polo, un ver père de famille ou des tortues stalactites...

empty