Marc Large

  • Toi, qui que tu sois

    Marc Large

    Tout au long de l'opération Serval, qu'est-ce qui a bien pu relier un Touareg du désert de Tanezrouft, une chroniqueuse de Charlie Hebdo, un cheminot basque et un légionnaire serbe?? L'amour, la haine, la vengeance ou tout simplement le sort, autrement appelé mektoub??
    C'est tout cela qui conduit un migrant à traverser le Sahara, le Maroc, la Méditerranée, l'Espagne et les Pyrénées. Exil périlleux et choc des cultures. Entre précieuses rencontres et infinie solitude, partages et privations, emprisonnements et enivrantes libertés, la quête du nomade le mène inexorablement vers une fin que nul ne pouvait envisager.

  • Le coup de crayon de 2020

    Marc Large

    L'histoire est contemporaine et se déroule dans la ville de Londres et sa grande banlieue, où les deux personnages principaux vivent, travaillent, et entrent en collision comme les électrons libres lancés à pleine vitesse.Lors d'une fête d'anciens élèves du lycée Old Quay, Andrew Wells, enquêteur de la Criminelle à Londres, croise le docteur Milton Montgomery, un psychiatre récemment embauché par son chef.
    Dès le premier regard remontent à la surface des souvenirs au goût de peur, de sang... et une attirance irrépressible qui l'avait brisé.

  • Félix Arnaudin a treize ans lorsqu'une loi, soutenue par Napoléon III, ordonne la plantation massive de pins sur un million d'hectares désertiques jusque-là appelés à juste titre : Landes. Arnaudin refuse cette titanesque et irréversible transformation. Photo­graphe, écrivain, artiste complet, il produit une oeuvre incroyablement riche à partir d'un travail de collecte monumental. Il ne saura jamais qu'une grande reconnaissance posthume l'attendait.

    Depuis de nombreuses années, Marc Large est subjugué par cet homme secret. S'inspirant des écrits laissés par Félix Arnaudin, il nous propose avec beaucoup de poésie et d'émotion une biographie romancée de ce génie solitaire et incompris.

    Journaliste, dessinateur de presse (Sud Ouest, le Canard Enchaîné, Charlie Hebdo...), Marc Large est auteur de nombreux livres. Il a obtenu le trophée du meilleur dessin professionnel lors du 20?e Presse Citron de l'École Estienne. Il est aussi réalisateur de films et documentaires pour Marmitafilms.

  • Entre montagnes, océan et vastes forêts, le Sud-Ouest offre une véritable palette de contrastes que Marc Large revisite au travers de 150 dessins et aquarelles. Des régions basques, de chaque côté de la frontière, en passant par les Landes secrètes, les vallées d'Aspe et d'Ossau, jusqu'aux Hautes-Pyrénées, ce beau voyage illustré nous fait découvrir des endroits insolites et sauvages, une faune et une flore étonnantes et des sites sacrés, voire magiques. Avec la vigilance qui détecte une demoiselle bleue ou la furtive tâche brune d'un cerf en plein brame, le naturaliste nous entraîne dans ses souvenirs de bivouacs jusqu'au pays des derniers ours.

  • Quelles traces reste-t-il de la préhistoire dans le Sud- Ouest ? Ce guide vous invite à suivre l'auteur dans sa quête de nos racines. Découvrez de nombreux itinéraires minutieusement explorés pour vous, qui lèvent le voile sur les mystères d'un monde disparu. Plus d'une centaine de photographies étonnantes jalonnent cette exploration.
    Pourquoi ces immenses pierres levées à l'aube de l'humanité ? Qui a délicatement sculpté la première représentation humaine dans l'ivoire de Brassempouy ? Que voulaient nous dire les peintres des grottes ornées ? D'où vient ce peuple à l'origine de la culture basque et gasconne ?
    Partez à votre tour sur les sentiers secrets des premiers hommes du Sud-Ouest, d'Arudy à Arjuzanx en passant par Isturitz. Pénétrez la mystérieuse forêt des Arbailles, touchez du doigt le chamanisme de l'Occabe, voyez les premières tombes d'Escout...
    Cet ouvrage est un véritable voyage initiatique fait d'inoubliables surprises.
    Génétiquement illustrateur, Marc Large signe ici son 5e livre. Passant du carnet de voyages et d'aquarelles (Pyrénées sauvages, Landes secrètes...) à la bande dessinée (La flamme sacrée, Brèves de feria...).

  • Ce roman insiste sur les paysages fantastiques de la Haute Soule (Pays basque), et déroule essentiellement dans la nature. L'ours en est la toile de fond ! Un animal qui déchaîne les passions depuis toujours. Bon voyage dans ces Pyrénées mystérieuses et sauvages !
    En 1780, autour de Sainte-Engrâce, petit village isolé dans la montagne basque, une inquiétude monte parmi les habitants et les bergers.
    Tous sont convaincus de la présence énigmatique d'un homme sauvage dans les forêts voisines. Une très vieille légende basque parle en effet d'un être mi-homme, mi-ours, né à la suite du viol d'une bergère par le plantigrade.
    Craignant pour la stabilité sociale de sa région, le gouverneur, lieutenant du roi dans le Pays de Soule, Mesnard de Clesle et le prêtre Haritchabalet établissent un rapport destiné au roi.
    Intrigué, ce dernier missionne l'un de ses meilleurs naturalistes : Louis Jean-Marie Daubenton. Dès son arrivée aux abords des fabuleuses gorges d'Holzarté et Kakoueta, le scientifique se retrouve confronté à une population superstitieuse et mystérieuse.
    Il devra néanmoins retrouver l'homme sauvage, velu comme une bête, et apporter enfin une explication rationnelle à son existence. Il lui faudra comprendre une culture très différente de la sienne, parcourir des paysages fantastiques et surtout démêler une intrigue teintée de meurtres et de disparitions.

  • Dessins mal élevés

    Marc Large

    • La lauze
    • 10 Juillet 2010

    « Régalez-vous avec Large. Lisez-le et relisez-le, à l'endroit, à l'envers, au lit, aux chiottes, en faisant le poirier ou les pieds au mur, le grand écart. en long et surtout en Large. » Siné « J'ai toujours eu une admiration sans borne teintée d'un peu de jalousie pour les dessinateurs humoristiques, surtout certains, ils arrivent en quelques traits et quelques bulles à décrypter le tordu et l'incompréhensible, Marc Large en fait partie.» Christophe Alévêque « Ce jeune (faut le dire vite !) peigne-cul a le sens du raccourci qui tue et de l'image qui fait sens, comme on dit chez les Va-de-la-gueule du Boulevard Saint-Germain. Il est surtout doté de la seule vraie grande qualité dont doit s'enorgueillir un dessinateur de presse indigne de ce nom (j'espère pour lui) : une totale et irrémissible mauvaise foi ! Bref, ce petit merdeux est un tout bon.» Didier Porte « Sa frappadingue gentillesse peut se transmuter en cinq sec en magnifique méchanceté, l'adorable Marco ayant tout du « mauvais camarade » contre lequel on nous prévenait au catéchisme : le vilain petit canard rigoleur versé dans l'art d'entraîner ses poteaux dans les pires péchés. Eh oui, s'il sait se fendre en 36 pour câliner ses bien-aimés, le pendard sait tout aussi bien fendre les crânes des puissants du jour et des salopards de toute farine avec ses magicolors.» Noël Godin « Marc, s'il te plaît, continue de regarder le monde comme s'il ressemblait à la peau bronzée des filles allongées sur la plage. »

  • "Il était une fois, il y a bien longtemps, sous le règne d'Octavien-Auguste et dans la ville d'Aquae Tarbellicae, aujourd'hui Dax, un pauvre vieux chien qui souffrait dans tout son corps au point de ne plus pouvoir mettre une patte devant l'autre. Il était envahi d'une tristesse infinie car il pressentait que son maître Marcus, obligé de ralentir le pas pour rester à sa hauteur, devrait bientôt se séparer de lui.
    Il savait bien, lui, Péritas, le chien, qu'un légionnaire de l'armée romaine ne pouvait ralentir le pas que sur ordre de son centurion." La "vraie" légende du légionnaire et de son chien à l'origine de la renommée des eaux de Dax !

  • Nous, on avait voté pour un président pépère.
    Double menton, petit bidon, sourire niais.
    C'est vrai, on en avait marre de Rolexman.
    Celui-ci se disait normal, on voulait du normal.
    Et puis rien ne s'est passé comme prévu.
    Des courbes qui restent droites, des chômeurs qui chôment, des pauvres plus pauvres, du fric qui s'évade. Et puis du sang, de la mort qui pue la mort et des kalachnikov au lieu des roses.
    Marc Large et Guillaume Meurice ont eu peur comme nous, ont chialé comme nous, ont hurlé comme nous mais eux sont capables de gueuler plus fort qu'ils ne pleurent et rigoler pour continuer à vivre fort.

    Moi, cette méthode me va bien et de la première case à la dernière de leur album, j'ai voyagé, voyagé sans oublier.

    On ne se laissera plus bercer d'illusions normales.

    Etienne Liebig

  • Renaud comme un Gavroche dessiné sur la peau...
    Paris. Les rues pavées de ses débuts, les cafés et les potes. Ses compagnons d'inspiration, ses amis d'aventures.
    Sous les pavés, la plage, vient le temps des premières révoltes, puis les heures pleines d'engagement d'un artiste fidèle et sincère. Coeur tendre, armé de mots, combattant au sens large. Enfin, « ancien môme » plus qu'adulte. Des regrets en couleurs surgissent parfois de sa trousse à stylos. Parfums éteints de l'enfance, saveurs acidulées et papiers de bonbons plein les poches.
    Renaud des Gavroches n'est pas une biographie solennelle dépouillée d'affectif. Les auteurs y glissent paroles, poésies et dessins. Des parenthèses complices sous forme de clins d'oeil qui sont autant de pièces pour partager et flâner dans l'univers du chanteur.

  • « Merci Large et Liebig !Des petits dessins valent mieux que des longs discours de merde » Not' président Salengro

  • "La montagne est un milieu rude et tendre à la fois où les fleurs racontent l'altitude, les sifflements l'approche du prédateur et où la trace fait battre plus vite le coeur. Dans la veine des grands aquarellistes, en restituant leurs étonnants reflets, Marc Large les étudie, les raconte et mieux encore transmet les émotions du moment.
    Pour parvenir à retranscrire aussi merveilleusement à la seule pointe de son crayon la vie sauvage, à souligner le galbe d'une fleur, l'ombre portée d'une lame de nuage sur un versant, le mouvement ou l'arrêt de l'animal, on imagine l'attente, le regard, la traque, les heures passées pour l'instant décisif et je pense à son extraordinaire rencontre avec l'ours.
    La randonnée à laquelle nous invite Marc Large est la course idéale. Ses dessins ne sont jamais définitifs, ils fixent une impression. Sa façon à lui de répondre pourquoi il aime la montagne, cette montagne, notre montagne..." Txomin Laxalt.


  • la plume de gilles kerloc'h et le pinceau de marc large nous entraînent dans les landes secrètes.
    celles qui se méritent et relèvent de la quête initiatique. cet ouvrage n'est donc pas une guide rigoureux mais un carnet de voyage emprunt de poésie, qui invite le lecteur à mériter lui-même la découverte de ces lieux préservés. dans ces landes, c'est le murmure des sous-bois qui vous conduit à une source, une cascade, une pierre levée en des temps ancestraux ou l'entrée d'une grotte masquée. découvrez ses sylves primitives et variées aux arbres vulnérables dans lesquelles se sont perdues des traces humaines oubliées.
    partez à la découverte d'une nature sauvage et intacte. plongez-vous dans des canyons luxuriants, dans l'eau tour à tour froide, chaude, salée, guérisseuse ou témoin de cultes très anciens. laissez-vous porter par des courants landais, arpentez les berges de marais sans fond, traversez les siècles au contact de ruines millénaires. approchez des animaux rares et majestueux, touchez du doigt les légendes et traditions de cette région singulière, une terre aux multiples contrastes.


  • Laissez-vous à nouveau guider par Gilles Kerlorc'h et Marc Large clans les paysages somptueux du Pays basque.
    Poussez la porte d'une nature préservée, drapée du voile diaphane des légendes. Approchez le sacré des pierres, des arbres et des sources, liés clans une communion païenne et magique. Au détour d'un chemin, veillé par des rochers anthropomorphes sculptés par les éléments, écoutez le chant des Laminak, répercuté par les friselis d'un ruisseau. Arpentez les chemins tortueux d'un pays à l'Histoire gravée dans ses grottes, ses pierres levées, cromlechs et dolmens.
    Osez toucher le ciel après l'ascension de sommets vertigineux et retournez-vous sur cet univers aux verts inégalés, rehaussés de brumes tourbillonnantes. Puis, traversez les Pyrénées vers les territoires brûlants de la Navarre, parcourez son désert unique en Europe, au visage cligne des plus grands westerns hollywoodiens. Euskadi... Une terre si proche et pourtant si lointaine, une terre sacrée que l'on parcourt humblement.

empty