Henning Mankell

  • Fredrik Welin vit reclus sur une île de la Baltique. À soixante-six ans, sans femme ni amis, il a pour seule activité une baignade quotidienne dans un trou de glace. L'intrusion d'Harriet, l'amour de jeunesse abandonnée quarante ans plus tôt, brise sa routine. Mourante, elle exige qu'il tienne une promesse : lui montrer un lac forestier. Fredrik ne le sait pas, mais sa vie vient de recommencer.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Par une nuit d'automne, sa maison a brûlé. Il a soixante-dix ans et plus grand-chose à quoi se raccrocher : une vieille caravane, un petit bateau et une seule botte suédoise en caoutchouc. Reclus sur son île, a-t-il encore une raison de vivre ? L'hiver de la Baltique lui en offrira deux : sa fille, porteuse d'un secret, et une belle et énigmatique journaliste qui ranime sa soif d'amour...

  • Le dynamiteur

    Henning Mankell

    Oskar Johansson passe ses journées sous terre. Son métier : dynamiteur. Mutilé à la suite d'une terrible explosion, il repart pourtant au fond de la mine, fonde une famille et milite activement pour une société plus juste. Au soir de sa vie, il rencontre un homme mystérieux et lui raconte son histoire : celle d'un travailleur qui aura lutté toute son existence pour son idéal.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Avril 1992. En Scanie, Louise Åkerblom, jeune mère de famille et agente immobilière termine sa journée. Elle prend sa voiture pour visiter une dernière maison et se fait froidement abattre d'une balle en plein front. Peu auparavant, en Afrique du Sud, dans la province du Transkei, le tueur professionnel Victor Mabasha, qui croupit dans un bidonville, se voit confier une mission inespérée.
    Ses commanditaires sont des Blancs, comme d'habitude. Mais cette fois, des Afrikaners haut placés, opérant au coeur des services secrets sud-africains. Sa cible, un homme politique de premier plan. Le Président Frederik De Klerk ? Il n'en sait pas plus. Quelques jours plus tard, le corps de Louise est retrouvé au fond d'un puits, à Skurup, aux environs d'Ystad, par Wallander et son équipe qui enquêtaient déjà sur sa disparition. Mais le passé de la victime est désespérément sans histoire. Pas le moindre indice. Quelques jours plus tard, une maison explose à Skurup. Des débris de radio sophistiquée, de revolver et le doigt sectionné d'un homme noir sont retrouvés dans les décombres. Après avoir tourné en rond, l'enquête démarre véritablement. Y-a-t-il un lien
    entre l'explosion et le meurtre oe
    La suite est hautement imprévisible : un téléscopage vertigineux entre la banale réalité quotidienne de la Scanie et la lutte sans merci qui oppose, au même moment, à l'autre bout du monde, les partisans forcenés de la suprématie blanche et les artisans tout aussi déterminés de l'abolition de l'apartheid. Mais que sait Wallander de l'apartheid ? Chargé d'enquêter sur la
    disparition d'une mère de famille exécutée par un ex-agent du KGB, lequel entraînait en Suède le tueur noir à la solde des fascistes blancs, Wallander est habilement introduit par son créateur dans le climat politique confus de l'Afrique du Sud, au moment où le Président De Klerk s'efforce d'abolir l'apartheid et de faire de son pays la "nation arc-en ciel."

  • Février 1991. Un canot pneumatique s'échoue sur une plage de Scanie. Il contient les corps de deux hommes exécutés d'une balle dans le coeur. L'origine du canot est vite établie : de fabrication yougoslave à l'usage des Soviétiques et de leurs pays satellites. Les corps sont identifiés : des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia. Un policier de Riga est appelé en renfort à Ystad. Dès son retour en Lettonie, l'étrange major Liepa pour lequel l'inspecteur Wallander s'est pris d'amitié est assassiné. Wallander part alors pour Riga. Là, privé de tout repères, il se trouve plongé dans un pays en plein bouleversement, où la démocratie n'est encore qu'un rêve, un monde glacé fait de surveillance policière, de menaces non voilées, de mensonges. Où se cache la vérité ? À force d'obstination l'inspecteur suédois, réduit à ses seules intuitions mais désireux que justice soit rendue, parviendra à faire la lumière.

  • Dans une ferme isolée de Suède, un couple de paysans retraités est sauvagement assassiné. Avant de mourir, la vieille femme murmure le mot « étranger ». Il n'en faut pas plus pour qu'une vague de violence se déclenche contre les demandeurs d'asile d'un camp de réfugiés de la région. L'inspecteur Wallander va devoir agir vite, sans tomber dans le piège de la xénophobie ambiante qui brouille les pistes...

    Meurtriers sans visage est la première enquête de Wallander.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le beau-père de sa fille a disparu.
    Sa belle-mère a été assassinée. Et tout semble lié à des sous-marins russes passés dans les eaux territoriales suédoises des années plus tôt, en pleine guerre froide. Au seuil de la retraite, alors que sa mémoire le trahit, Wallander mène sa dernière enquête et amorce sa propre plongée en profondeur.

  • Quatrième de couverture Été 1994, la petite ville d'Ystad somnole la chaleur. Rivés devant leurs postes de télévision, tous les Suédois suivent la Coupe du monde de football. Mais, alors que l'inspecteur Wallander se prépare à partir en vacances, une jeune fille s'immole par le feu dans un champ de colza. Le lendemain, un ancien ministre est tué à coups de hache. Une série de meurtres d'une sauvagerie terrifiante se déclenche. La police d'Ystad, menée par Kurt Wallander, entame une course contre la montre haletante pour arrêter le tueur avant qu'il ne frappe à nouveau. Mais quel lien y a-t-il entre un ancien ministre en retraite, un riche marchand d'art et un minable truand,oe Pourquoi les victimes sont-elles scalpées ? Et qui est cette jeune fille qui s'est suicidée ? A-t-elle un rapport avec les meurtres ?

  • Septembre 1994, l'inspecteur Wallander rentre de vacances et espère un automne calme. Mais il lui faut bientôt éclaircir une série de meurtres à donner froid dans le dos aux policiers les plus endurcis. Un vieil ornithologue a été retrouvé empalé dans un fossé, un autre, passionné d'orchidées, ligoté à un arbre et étranglé, le dernier, chercheur à l'Université, noyé au fond d'un lac. Pourquoi tant de férocité à l'égard de citoyens apparemment paisibles ? Et pourquoi ces mises en scène sadiques ? Parce que - selon U devise de Wallander - les êtres sont rarement ce que l'on croit qu'ils sont. Et si le crime était la vengeance d'une autre victime contre ses bourreaux ? Dans ce cas, l'inspecteur Wallander n'a plus qu'à se hâter pour empêcher un nouveau meurtre tout aussi barbare.

  • Le brouillard est épais en cette nuit automnale. Soudain, une étrange silhouette surgit au
    milieu de la route : c'est un mannequin de taille humaine, assis sur une chaise. Le vieil
    avocat Gustaf Torstensson freine brutalement, sort de sa voiture. Ce sera son dernier geste
    d'homme vivant. Son fils fait appel au commissaire Wallander, mais il est assassiné à son
    tour. Dans la traque qui s'engage alors, Wallander va découvrir un réseau criminel derrière
    lequel se profile un homme singulier, élégant et sûr de lui. Un homme qui sourit toujours.
    Né en Suède en 1948, Henning Mankell partage sa vie entre l'Afrique et la Suède. On
    retrouve dans L'Homme qui souriait le commissaire Kurt Wallander, qui cédera ensuite sa
    place à sa fille, Lisa Wallander.

  • Daisy sisters

    Henning Mankell

    Elles ont dix-sept ans. Elna, la brune, et Vivi, la blonde. À l'été 1941, les amies s'offrent une escapade à vélo le long de la frontière norvégienne occupée par les nazis. Mais Elna est violée par un soldat. Mère d'une petite Eivor, elle doit dire adieu à ses rêves de liberté. Vingt ans plus tard, sa fille fugue. Eivor, aussi frondeuse que sa mère, parviendra-t-elle à vivre comme elle l'entend ?

    Traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy.

  • Le chinois

    Henning Mankell

    Par une froide matinée d'hiver, dans un petit village du nord de la Suède, le silence est total. Les cheminées ne fument plus et le vent glacial porte une odeur de sang. Dix-neuf personnes, toutes membres de la famille Andrén, ont été massacrées à l'arme blanche. L'acte d'un déséquilibré ? La juge Roslin n'y croit pas, et le ruban rouge retrouvé sur le lieu du crime la conduit sur les traces d'un puissant homme d'affaires chinois, dont l'ancêtre aurait été maltraité par un membre du clan Andrén. Simple coïncidence ?

  • Juin 1996. Nuit de la Saint-Jean. Trois jeunes gens, dans une clairière isolée, se livrent à d'étranges jeux de rôle. Bientôt, la fête tourne au drame.
    Août 1996. Alors que des parents signalent la disparition de leurs enfants, Svedberg, proche collègue de Wallander, est retrouvé mort, défiguré. La peur s'installe dans la région.
    Pour la première fois, l'inspecteur aux prises avec ses propres soucis est assailli par le découragement et le doute. Svedberg menait-il une double vieoe Pourquoi les jeunes gens étaient-ils déguisésoe Pourquoi le meurtrier visait-il des victimes jeunes et heureuses?
    Pris dans l'enchaînement des découvertes macabres et des rebondissements, Wallander parviendra-t-il à mener à bien cette nouvelle enquête qui s'annonce particulièrement ardue?

  • Dans la province suédoise de Scanie, Wallander, jeune retraité, cherche à acheter une maison à la campagne. Un ami lui en présente une, qui lui plaît immédiatement. En parcourant le jardin, il trébuche sur ce qui se révèle être les os d'une main qui émerge du sol. Au lieu d'entamer une autre vie dans cette maison, Wallander commence une nouvelle enquête.

  • Tea-bag

    Henning Mankell

    Dans un camp de transit de la côte espagnole, les migrants attendent patiemment d'entrer en Europe. Tea-Bag, la jeune Africaine, tente d'oublier les cris de ceux qui ont péri dans le naufrage qui les a menés sur cette plage. Lorsqu'un journaliste lui offre, contre son témoignage, un voyage en Suède, l'espoir renaît. Parviendra-t-elle à infléchir le cours de son destin ?

  • Henning Mankell nous convie à partager le voyage étonnant de son existence, de la solitude des forêts immenses du nord de la Suède à une vie cosmopolite sur plusieurs continents ; mais surtout le voyage invisible, intérieur, qui l'occupe depuis l'enfance. Un récit débordant d'énergie vitale où il parle d'événements et de rencontres qui l'ont marqué. D'amour et de jalousie, de courage et de peur...

  • Avant le gel

    Henning Mankell

    La tête et les mains d'une femme sont retrouvées près d'un exemplaire de la bible aux pages griffonnées. Ce crime intervient après une série d'incidents macabres, notamment l'immolation d'animaux par le feu. Le commissaire Wallander est inquiet. Ces actes révoltants seraient-ils le prélude à d'autres sacrifices, humains cette fois, et de plus vaste envergure ? Sa fille Linda est impatiente d'entrer dans la police. Elle se lance contre l'avis de son père dans une enquête parallèle, qui la mène vers une secte religieuse fanatique, résolue à punir le monde de ses péchés.

  • Un paradis trompeur

    Henning Mankell

    Dans l'espoir d'une vie meilleure, en 1904, Hanna quitte sa Suède natale et embarque comme cuisinière à bord d'un navire en direction de l'Australie. Ecoeurée par la vie en mer, elle abandonne l'équipage lors d'une escale en Afrique et se retrouve propulsée à la tête d'une des plus grandes maison-closes du Mozambique. Dans cette société coloniale régie par la suprématie machiste, elle tente de garder la tête haute et entreprend de se battre pour améliorer le statut des prostituées.

  • Stefan Lindman, un jeune inspecteur âgé de 37 ans qui officie à Boras (ouest de la Suède) reçoit deux mauvaises nouvelles : il a un cancer et son ex-collègue Herbert Molin a été sauvagement assassiné. Avant d'entamer son traitement, il décide de partir dans le Nord et les forêts du Härjedalen, où s'est installé Molin après sa retraite. Il commence à enquêter avec l'accord de la police locale.

  • Chartres, printemps 1945 : Simone, qui fut la compagne d'un soldat allemand pendant l'Occupation, est tondue et menée en prison avec son enfant. Une justice expéditive doit décider de son sort. Sera-t-elle exécutée au même titre que les traîtres à la nation ? Est-elle une criminelle ou bien une victime innocente ?
    À partir d'une photo de Robert Capa restée célèbre, le « maître du polar » suédois imagine l'histoire de Simone et, à travers elle, l'humiliation subie par toutes les femmes tondues à la Libération. En décrivant les excès et la cruauté de l'après-guerre, Henning Mankell soulève la question de la responsabilité individuelle et pose un regard lucide sur l'une des pages les plus sombres de notre histoire.

  • Années 1950. Dans une bourgade du Norrland, Hans Olofson, adolescent élevé par un père rustre et alcoolique, perd ses deux seuls vrais amis. Bouleversé, Hans décide de réaliser le rêve de l'un d'eux : aller en Zambie, sur les traces d'un missionnaire suédois.

    1969. L'Afrique le fascine et l'effraie. Dans la jeune république indépendante de Zambie en proie à la violence, Hans rencontre des colonisateurs emprisonnés dans leur racisme, et des Noirs obéissants qui cultivent la haine des Blancs. Hans accepte d'aider une Anglaise à diriger sa ferme de production d'oeufs, puis reprend l'exploitation à son compte. Espérant ainsi échapper à l'engrenage de la violence raciale, il tente alors de mettre en application ses idéaux de justice sociale et humaine.

    L'oeil du léopard, publié en 1990 en Suède, s'ajoute à la liste des romans sur l'Afrique (tels Comédia infantil, Le Fils du vent et Le Cerveau de Kennedy) de cet écrivain engagé qu'est Henning Mankell, qui partage sa vie entre la Suède et le Mozambique.

  • On croit bien connaître Kurt Wallander, enquêteur solitaire hanté par la mort... Savons-nous comment le jeune agent hésitant et sans méthode, qui se demandait s'il serait un jour un bon flic, est devenu le commissaire d'Ystad ? Réparties sur une vingtaine d'années, ces enquêtes reviennent au point d'origine : cette première affaire, en 1969, où Wallander échappe de peu à la mort.

  • Profondeurs

    Henning Mankell

    Automne 1914. La Suède, malgré sa neutralité, craint d'être entraînée dans la guerre, car les flottes allemande et russe s'affrontent au large de ses côtes. Le capitaine Lars Tobiasson-Svartman reçoit la mission de sonder les fonds de la mer Baltique et de chercher une route maritime secrète à travers l'archipel d'Östergöland. L'homme est hanté par l'idée de contrôle qu'il exerce en mesurant tout ce qui l'entoure, les masses, le temps, les distances entre les lieux, les objets et les êtres (sa femme Kristina restée à Stockholm). Mais lorsqu'il découvre Sara Fredrika vivant seule sur une île désolée, la présence de cette femme très vite l'obsède et il devient son amant. Le fragile couvercle qu'il maintenait sur son " abîme " intérieur se soulève et son univers tiré au cordeau vole en éclats. D'allers et retours entre l'île et Stockholm, il s'invente des missions secrètes. De mensonge en mensonge - à Sara Fredrika, à Kristina, qui perd la raison, à l'amirauté qui le pousse à démissionner -, Tobiasson perd pied, sombre dans la folie et se suicide par noyade. Dans ce récit sobre et parfaitement construit, porté par une intensité émotionnelle constante, Mankell se mesure ici avec les plus grands auteurs suédois contemporains, Torgny Lindgren et Per Olof Enquist.

  • Le fils du vent

    Henning Mankell

    « La fillette avait été assassinée. Aucun doute à ce sujet. Le meurtrier était en liberté. Lui seul savait ce qu'il avait fait. Et pourquoi. » Début trompeur pour ce récit qui n'est pas un roman policier, mais où Henning Mankell tient le lecteur en haleine...
    A la fin du XIXe siècle, Hans Bengler, jeune entomologiste amateur, quitte la Scanie pour l'Afrique australe et le désert du Kalahari, en quête de l'insecte rare, non répertorié. Mais sa principale découverte est un enfant orphelin bochiman qu'il nomme Daniel, adopte et ramène en Suède afin de lui offrir une vie meilleure.
    Pourtant la rencontre avec le monde de l'homme blanc ne va pas se faire sans heurts. Tandis que Bengler exige de lui qu'il oublie tout de son passé, Daniel n'a qu'une idée en tête : apprendre à marcher sur l'eau pour retrouver son désert et ses ancêtres.
    Dans ce beau conte philosophique sur le thème de l'enfant sauvage, qui est aussi un hommage à l'Afrique, Henning Mankell évolue entre rêve et réalité, entre émotion et violence, pour amener son lecteur à s'interroger sur les forces intérieures qui habitent l'être humain.

empty